Réforme catégorie B / Promotion

Publié le par SUPAP-FSU DAC

             Promotions en B dans les filières administratives et techniques   

    Le SUPAP-FSU avait demandé dans le cadre de mesures exceptionnelles de promouvoir en catégorie B de nombreux agents de catégorie C occupant des postes de catégorie B. Des accès exceptionnels de C en B  ont été mis en place, mais restent bien insuffisants.

    La  commission administrative paritaire des secrétaires administratifs  s’est prononcé en 2011 et juin 2012 sur la promotion d’une centaine d’adjoints administratifs occupant des postes de catégorie B. Cette voie d’accès est maintenant fermée. Combien de collègues qui auraient pu répondre aux conditions restent-ils sur le carreau ?

    Pour la filière informatique une voie d’accès est prévue en 2012 et 2013, de nombreux collègues ne sont pas proposés par leur direction alors qu’ils remplissent les fonctions visées dans le statut:
    "Dans la spécialité informatique, ces agents peuvent intervenir au titre de la maîtrise d’ouvrage ou de la maîtrise d’œuvre. Ils sont notamment chargés de recueillir et formaliser les besoins, d’aider les utilisateurs à rédiger un cahier des charges, de développer, de paramétrer et d’assurer les recettes fonctionnelles ou techniques permettant de réceptionner, dans le cadre des systèmes d’information de la Ville de Paris, des applications nouvelles ou des évolutions souhaitées pour les solutions logicielles en cours d’utilisation. Ils peuvent être chargés d’intégrer dans l’environnement de production ces solutions logicielles et contribuer au bon déroulement de leur exploitation. Ils peuvent administrer et exploiter des bases de données.
    Ils peuvent également assurer l’installation et le maintien en condition opérationnelle, à un niveau optimum de fonctionnement, de sécurité et de disponibilité des équipements de systèmes informatiques de réseau, ou de télécoms."

    La délibération permet la promotion de 40 adjoints administratifs et 3 adjoints techniques !
    Si les collègues remplissant les conditions sont plus nombreux que les postes offerts  il est nécessaire de modifier les délibérations  votées par le Conseil de Paris.
    C’est possible ! La Ville le voudra-t-elle ? C’est une autre histoire !

    Le SUPAP-FSU n’a pas voté ces délibérations par opposition à la réforme de la catégorie B, mais aussi parce que nous avons estimé que les promotions exceptionnelles que nous avions demandées étaient insuffisantes.

    La réforme de la catégorie B allonge la carrière, il faut dorénavant 33 ans au lieu de 28 pour faire une carrière complète- pour un gain indiciaire faible, 13 point au début ce carrière au 1er grade soit 60 euros  et en fin de carrière d’au maximum 37 points d’indices soit 171 euros.
    Les conditions de promotions ont changé et faire une carrière complète est devenu un véritable parcours d’obstacle !
    Le passage est impossible du 1er au 3ème grade par examen professionnel et mise en place d'un examen professionnel pour l'accès au 2ème grade.
    L'assiette des promouvables est aussi modifiée avec la possibilité de passer l'examen pro pour l'accès au second grade à partir du quatrième échelon au lieu du 6ème. En conséquence, des agents qui auraient été promus au choix sans la réforme risquent de ne plus l'être.

    Les négociations sur les ratios de promotion pour les années 2013, 2014 et 2015 qui s’ouvriront à l’automne devront en tenir compte !

SUPAP-FSU, 6 rue Pierre Ginier 75018 - Métro La Fourche - Tel. : 01 44 70 12 80 / Fax : 01 44 70 12 85

Publié dans Réforme catégorie B

Commenter cet article