Paris en toutes lettres certes, mais la bibliothèque Vaugirard alors ?

Publié le

Communiqué de presse                                                       Paris, le 5 février 2009

  

Nouveaux événements littéraires à Paris : « Paris en toutes lettres » du 4 au 8 juin 2009 et fermeture de la seconde bibliothèque parisienne.

 

Du 4 au 8 juin, la Ville de Paris présentera la première édition du festival littéraire « Paris en toutes lettres ».

 

Ville littéraire par excellence, Paris a constitué tout au long de son histoire une terre d’accueil, une source d’inspiration et de création pour les écrivains du monde entier.

 

Capitale du livre avec son réseau de 69 bibliothèques municipales (300 000 inscrits), 900 librairies, 240 bouquinistes (inscrits au patrimoine de l’UNESCO) et une diversité incomparable d’éditeur et d’auteurs, Paris souhaite, avec cette nouvelle manifestation, cultiver ses liens étroits, anciens et toujours vivaces, avec la littérature.

 

C’est pourquoi la Ville de Paris a marqué sa volonté de fermer la bibliothèque Vaugirard (15ème), deuxième bibliothèque parisienne en nombre de prêt par rapport à sa surface disponible.

 

Lors de son discours de réception du prix Nobel de littérature, JMG Le Clezio rappelait « qu’aucun enfant ne peut être abandonné à l’ignorance », Bertrand Delanoë, maire de Paris, et Christophe Girard, adjoint chargé de la culture, partagent pleinement cette conviction.

 

C’est avec  cette conviction que la bibliothèque Vaugirard doit fermer malgré l’opposition des usagers, des élus de l’arrondissement, des conseils de quartier symboles de démocratie de proximité, et des professionnels du livre.

 

L’événement littéraire « Paris en toutes lettres » sera donc l’occasion de lui décerner la médaille d’argent de la Ville de Paris pour son titre de seconde bibliothèque et son inscription au patrimoine de l’UNESCO.

Commenter cet article

supap 01/04/2009 13:18


Le paradoxe parisien?
 
Pourtant dans le même temps où la Ville de Paris prône la déconcentration et la proximité (pour un marché de dupes?) elle reste sourde aux protestations des usagers, des élus locaux, du Maire du 15è, des conseils de quartiers et d’arrondissement, et des organisations syndicales. Cet ensemble de toutes sensibilités s’est réuni dans un même but : la défense d’une bibliothèque vivante et appréciée de tous depuis sa création en 1951. (Ah, Faudrait pas vieillir!)
 
 
C’est pourquoi nous demandons solennellement
au Maire de Paris de revenir sur cette décision.
 
Nous l’invitons à rejoindre le groupe « FACEBOOK » et signer la pétition en ligne.
http://www.facebook.com/group.php?sid=0bb2d63cbfe0a88b45876ccfaee2705d&gid=145164885384

supap 01/04/2009 13:09

Fait divers :  
 
    UNE NOUVELLE VICTIME :
   MARGUERITE VAUGIRARD !
Le crime était presque parfait. La municipalité parisienne, cherche toujours à abattre la bibliothèque Vaugirard.
 
 
 
La Ville de Paris a fait savoir que la bibliothèque Vaugirard ne serait pas fermée.
Les solutions proposées par la municipalité équivalent toutefois à une mort lente.
 
 
                  Fusion et Acquisition ?
 
 
Vaugirard serait absorbée par  Yourcenar, et n’existerait plus en tant que bibliothèque indépendante, mais en tant que simple annexe (Annexée?).
Elle serait « reconfigurée ». La section jeunesse survivrait elle ce réaménagement ? Rien n’est moins sûr.
Réduction des horaires d’ouverture (Mais vraiment ! De 15 à 19h en semaine et de 15h à 18h le samedi)
Les personnels de Vaugirard deviendraient eux simplement des personnels de Yourcenar, et seraient intégrés dans les plannings pour l’ouverture du dimanche (C’était donc ça !?)
Quand aux 9 postes supprimés au budget 2009, ils ne sont, bien sûr, pas réaffectés !
 
 
Pourquoi tant de haine ?
 
 
 
Pour récupérer quelques postes budgétaires, la Ville de Paris est prête à détruire ce qu’ est la culture de proximité et qui satisfait les parisiens.
 
La mise à mort programmée de Vaugirard est elle le signe précurseur donné à tous les petits établissements ?
La pérennité des petites bibliothèques est remise en cause par la municipalité sous couvert d’un modernisme qui n’est autre qu’une nouvelle pensée unique, avec pour conséquence de formater les publics qui aspirent pourtant à de la diversité.
Elle compte sur l’isolement des personnels pour mieux faire passer ses restructurations.
 
 
 
Le paradoxe parisien?
 

supap 18/02/2009 14:47

JMG Le Clezio fait tirer une larle à C. Girard. Le même Girard nous accuse de faire le jeu de la droite.Voilà un petit florilège, rien que pour luihttp://www.delanopolis.fr/Pas-tres-smart-!_a324.html?PHPSESSID=19645768840599e18695e75031e3ad56http://www.delanopolis.fr/Avez-vous-v-a-u-Girard_a302.htmlhttp://www.delanopolis.fr/Notre-feuilleton-de-l-ete-odeurs-suspectes-chez-Victor-H_a145.htmlhttp://www.delanopolis.fr/Du-grabuge-dans-les-biblis-!_a98.htmlet une des meilleureshttp://www.delanopolis.fr/Concurrence-deloyale-la-Truffe-de-Plumes-menacee-par-les-syndicats-de-la-ville-de-Paris-!_a282.htmlet aussi sur "mini edwige"http://www.delanopolis.fr/Edvige-sur-Seine_a226.htmlet sur Yourcenarhttp://www.delanopolis.fr/Bibliotheque-Yourcenar-Girard-et-Hidalgo-mal-endimanches_a169.htmlhttp://www.delanopolis.fr/Illisible-!_a125.htmlhttp://www.delanopolis.fr/Wifigenie_a162.html

supap 17/02/2009 18:57

Voir aussi sur le nethttp://www.actualitte.com/actualite/7839-Paris-lettres-bibliotheque-Vaugirard-fermeture.htm