De qui se moque-t-on ?

Publié le

Disparition programmée de Vaugirard

Recrutement des AASM

Effectifs des bibliothèques

Dysfonctionnements du SIGB

Budget en baisse…

 

Un Comité Technique Paritaire de la DAC

est programmé le mardi 6 Mai à 14h


Des actions sont à prévoir ce jour là


En annonçant assez maladroitement le projet de fusionner la bibliothèque Vaugirard avec la médiathèque Yourcenar dans des conditions aussi ubuesques qu’imprécises, la DAC a fait déborder un vase déjà plein à ras bord.

 

 

Sur le recrutement des AASM, seuls les 25 premiers de la liste principale ont été appelés, laissant les autres (futurs) agents dans l’incertitude la plus complète. Il en va de même pour les autres recrutements qui se font dans la plus grande opacité et à la limite de la légalité.

 

 

Les effectifs cibles

des bibliothèques, exigés depuis des années par les organisations syndicales, ne sont toujours pas connus. Ce qui est sûr en revanche c’est que les bibliothèques sont en permanence à flux tendu concernant le personnel et que la part des salariés précaires (vacataires, étudiants, contractuels…) est en augmentation croissante.

 

 

V.SMART est en service depuis 2 mois désormais et les bugs sont toujours aussi nombreux: car si des améliorations apparaissent, d’autres problèmes surgissent! Il est temps que la DAC fasse pression sur INFOR pour régler dans les plus brefs délais ces dysfonctionnements nuisibles à notre travail et aux lecteurs.

 

Les budgets 2009

sont tombés et la baisse est généralisée: aussi bien pour les livres que pour les fournitures. Qui a dit que la culture était un refuge en temps de crise ?

 

Pour toutes ces raisons, il est temps d’agir pour faire pression sur notre administration et nos élus afin que les organisations syndicales soient reçues et entendu sur l’ensemble des ces revendications.

 

Il a été décidé en Assemblée Générale (17 mars 2009) de boycotter les amendes tant que nous n’aurons pas de réponses à nos interrogations.

 

Attention, nous ne levons que les amendes (dès le premier euro) concernant les pénalités de retard, les lecteurs continuent de rembourser les ouvrages perdus ou détéroriés.

Nous levons également les anciennes amendes avant que celles ci n’atteignent 15 euros.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article