Vuvuzelas au MAM: La dépêche de l'AFP

Publié le

Les "vuvuzelas" de l'art contemporain agacent aussi parfois

PARIS — Des employés du Musée d'art moderne de la Ville de Paris protestent contre le bruit généré par des oeuvres sonores exposées dans le cadre d'une exposition temporaire et qualifiées de "vuvuzelas de l'art contemporain" par le syndicat Supap-FSU.

Le Musée d'art moderne de la Ville de Paris "subit une fronde des employés qui se plaignent du bruit assourdissant" généré par certaines oeuvres exposées dans le cadre de la nouvelle exposition "Dynasty", a déclaré vendredi le Supap-FSU dans un communiqué.

Interrogée par l'AFP, la direction du musée a indiqué avoir "pris immédiatement des mesures pour diminuer le volume sonore" des oeuvres concernées. "Tout a été recalibré", a-t-elle assuré.

Deux oeuvres sonores, situées à l'entrée du musée, génèrent "des sons désagréables et aigus qui gênent les caissiers et les agents de surveillance", a déclaré le Supap (Syndicat unitaire du personnel des administrations parisiennes)-FSU.

Celle de Robin Meier et Ali Momeni joue sur les ondes électromagnétiques et entend créer pour le visiteur "un environnement enveloppant et immersif", selon le dossier de presse de l'exposition ouverte depuis le 11 juin.

L'oeuvre de Fabien Giraud et Raphaël Siboni est composée d'un ordinateur calculant "une équation de zéro dont le résultat ne peut être que zéro", selon le dossier de cette manifestation consacrée aux jeunes créateurs, qui se déroule simultanément au Palais de Tokyo jusqu'au 5 septembre.

Publié dans MUSEES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Supap 19/06/2010 10:53



Brillante analyse d'un (ou d'une) de nos experts en art contemporain


C'est effectivement pas mal


Pour moi : ce sont 2 œuvres tres intéressantes qui dénoncent donc politiques:, voilà mon interprétation :


 la 1ere :


les 2 artistes demandent à une machine un truc impossible à faire, un calcul très difficile, complexe
qui prend des années et qui n’aboutira  sans doute à rien .. ;


mais le pb c’est qu’on le demande aussi à des hommes et des femmes actuellement : numérisation,
etc


et puis, on est assourdit, abasourdit par ce qui arrive autour de nous : effectivement, il faut tt
débrancher !


 


Idée de l’œuvre (d’apres moi): de nos jours, si tu n’as pas l’info, tu crèves ; si t’as l’info, tu
débranches (la décroissance)


 Malheureusement, les gardiens ne pouvaient pas l'expliquer, car ils n’ont toujours pas eu de visite guidée


 La 2eme, sur les marches :


L’artiste capte les ondes electomagnetiques du secteur et ajoute par-dessus de la belle musique
indienne.


Idée de l’œuvre (d’apres moi : Il y a des ondes nocives partout, mais  dans la vie de tous les
jours on nous les cache pas de beaux discours


 Ma conclusion :


Bref, apres le vol des 5 plus beaux tablo du musée, on a parlé beaucoup de l’expo dans la presse,
maintenat on parle bcp de ces oeuvres


Pas mal non ?