Retraite : Les propositions gouvernementales sont maintenant sur la table

Publié le

Elles sont immangeables !


Considérant qu'il y a de moins en moins d'actifs pour payer la pension de plus en plus de retraités, le gouvernement veut amplifier l'effet dévastateur des réformes précédentes, qui ont déjà entraîné une baisse des pensions de 15 à 20 %, en reculant l’âge légal de la retraite et en augmentant la durée de cotisation, ce qui reviendrait à perdre le droit au départ en retraite à 60 ans.

Ce catastrophisme démographique n'est pas de mise, pas plus que la crise grecque...

Car s'il y a moins d'actifs, ils sont de plus en plus productifs puisqu'il faut moins de salariés qu'avant pour produire de plus en plus de richesses.

Pour financer les retraites et revenir à une retraite à 60 ans et 37,5 annuités de cotisations, il faut augmenter les cotisations patronales et faire cotiser d'autres revenus.

Comme l'indique ATTAC, la seule application du taux de cotisation patronale aux dividendes distribués aux actionnaires comblerait immédiatement tout le déficit de la CNAV.

On en est loin avec la contribution symbolique sur les "hauts revenus" annoncée par le gouvernement pour mieux faire passer ses autres propositions.

Comme le Conseil d’Orientation des Retraites le soulignait, en 2001 : sur 40 ans, la richesse de la France (avec un taux de croissance modéré, de l’ordre de 1,7 % par an) devrait doubler en termes réels (hors inflation).

Avec une augmentation de 1 700 milliards d’euros de la richesse nationale, en 2050, comment nous faire croire qu’il est impossible de financer les 200 milliards d’euros supplémentaires (6 % du PIB) nécessaires au maintien des retraites telles qu’elles étaient avant les contre-réformes Balladur et Fillon ?

Cette donnée est totalement exclue du débat public. Pour une raison simple : ceux qui se moquent des emplois et des salaires, se moquent de plonger les futurs retraités dans la pauvreté.


L’augmentation prévisible de la richesse nationale

doit aller aux salaires et aux retraites


Des documents de la FSU et quelques autres pour en savoir plus cliquer sur les liens ! 

17/05 Retraites : le gouvernement confirme ses orientations !

Fonctionnaires et régime général

Dans de nombreux propos sur les retraites des comparaisons peu rigoureuses fleurissent entre les règles relatives aux pensions des fonctionnaires et celles qui s’appliquent aux salariés du privé. (...)

Décalage des bornes d’âge Les âges de la retraite

Régimes par points ou comptes notionnels Régimes par points ou comptes notionnels qu'est ce que c'est ?

http://exigences-citoyennes-retraites.net/ un site autour d'une pétition soutenue par la FSU  

Dix contrevérités sur les retraites. Un texte rédigé par Attac et la Fondation Copernic.

La retraite à 60 ans, à taux plein, est possible ! Tribune rédigée par Leila Chaibi (co-présidente de la Fondation Copernic), Gérard Filoche ( Fondation Copernic, inspecteur du travail), Willy Pelletier (coordinateur général de la Fondation Copernic)

10 questions, 10 réponses sur nos retraites. Texte rédigé par Gérard Filoche ( Fondation Copernic, inspecteur du travail), Jean-Jacques Chavigné (co-auteur de « SOS sécu ! Texte rédigé par Gérard Filoche ( Fondation Copernic, inspecteur du travail), Jean-Jacques Chavigné (co-auteur de « SOS sécu !

Un site : VIVE LA REPART ! Site de Michel Husson, économiste à l’IRES et membre de la Fondation Copernic rassemblant articles de presse et analyse sur les retraites.

Publié dans Retraite

Commenter cet article