PAS DE PRIX LITTERAIRES DANS LES BIBLIOTHEQUES PARISIENNES !

Publié le par Intersyndicale

Communiqué de presse de CGT, FO, UNSA, Supap-FSU.

Les 60 bibliothèques municipales parisiennes sont privées de tout arrivage de nouveautés (livres et CD) et d’un certain nombre des derniers prix littéraires.

 

Depuis 10 jours, le service des transports (qui effectuent les livraisons quotidiennes) des bibliothèques parisiennes est en grève pour protester contre sa suppression  (décision  prise sans concertation avec les syndicats, ni avec le réseau des bibliothèques), et la délocalisation de son activité vers un autre service de la ville. Ce qui préfigure d’autres « restructurations » . Actuellement plusieurs dizaines de documants sont en attente de livraison.

 

Une Assemblée Générale des personnels des bibliothèques s’est tenue à la Bourse du Travail et a affirmé son soutien aux personnels en grève et sa volonté du maintient de ce service au sein des bibliothèques parisiennes. Une pétition signée par plusieurs centaines d’agents va être envoyée à Christophe Girard adjoint chargé de la culture à Paris.

 

Le boycott des amendes annoncé en début d’année (contre la fermeture de la bibliothèque Vaugirard) et qui a rencontré un vrai succès (80% de baisse de recette pour la Ville de Paris) est relancé par les bibliothécaires en soutien à leurs collègues du service de livraison.

 

La Ville de Paris justifie la suppression du service des transports et le transfert de son activité par la mise en place d’un système de prêt inter bibliothèques. Ce projet n’est réclamé par aucun usager, il devrait s’appuyer sur un système de navette par camionnette. S’il devait être mené à bien, cela aurait pour conséquence d’augmenter la pollution automobile à Paris, en multipliant les déplacements. Paris deviendrait ainsi un des premiers pollueurs de France en pulvérisant son bilan carbone. Cette annonce survient quelques semaines avant la conférence de Copenhague sur le climat !

 

Les organisations syndicales CGT, FO, UNSA et Supap-FSU sont rèunis en intersyndicale pour protester contre la suppression de ce service qui, avec d’autres projets en cours de la mairie, risque de conduire à un démantèlement du réseau actuel des bibliothèques parisiennes.

 

La grève du service des livraisons n’ayant pas aboutit à un protocole de négociation l’arrivage des nouveau documents dans les bibliothèques est toujours interrompu.

 

La première ville de France peut elle être la seule à ne proposer aucune nouveauté aux usagers de ses bibliothèques ?

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 13/11/2009 10:34


Information reprise également par le site HNS-info

http://www.hns-info.net/spip.php?article20289


webmaster 12/11/2009 21:54




Suite au communiqué de l'intersyndicale CGT, FO, UNSA et Supap-FSU sur la grève du
service des transports du réseau des bibliothèques et la dépêche de l'AFP, deux articles sont parus dans "Le Parisien" et "Métro" du 10 novembre 2009.


Information reprise également par "La Gazette des communes"


http://www.lagazettedescommunes.com/actualite/36346/social/ile_france_bibliotheques_municipales_privees_arrivage_nouveautes_cause_greve.htm


Egalement sur le site d'actualité des bibliothèques


http://ie6.actualitte.com/actualite/14813-bibliotheques-paris-nouveautes-greve-transport.htm


Et aussi dans le journal "20 Minutes"


Dossier: CULTURE


Source: 20 MINUTES Date de parution: 10.11.2009


Mardi 10 Novembre 2009


Bibliothèques - Des milliers de livres sans lecteurs


Edition de Paris - Privées de livres en pleine période de prix littéraires. Depuis dix
jours, les


soixante bibliothèques de la Ville de Paris ne sont plus approvisionnées en nouveautés à
cause


d'une grève des services de transport. « Actuellement, ce sont
plusieurs milliers de documents


qui sont en attente de livraison », affirme Bertrand Pieri, le représentant du syndicat
Supap-


FSU. En cause, la volonté de la Mairie de Paris de supprimer le service de transport actuel
et


de le remplacer par un système de prêt interbibliothèques, moins gourmand en
personnel. «


Jusqu'à maintenant, le projet ne nous a pas encore été clairement présenté et les
chauffeurs


n'ont reçu aucune proposition de reclassement », affirme Pieri. Des inquiétudes non
fondées,


pour la Mairie. Ces chauffeurs ayant le statut d'agents de la direction des affaires
culturelles,


ils seront reclassés. Les livraisons seront dès lors prises en charge par le service de
transport


propre à la Mairie. « Une question de rationalisation», explique-t-on à la
Ville. W


S. c.


dans 20 Minutes du 10/11/2009


Tous droitsréservés: 20 Minutes


7C7EE57F7400CFOBB09EOF034C0171D90C16AC7D01645399814185A


Page 1/1




webmaster 12/11/2009 21:45


Dépêche de l'AFP

Social-bibliothèques-Paris 17h31


      Les bibliothèques municipales privées d'arrivage de nouveautés à cause d'une
grève

   PARIS, 9 nov 2009 (AFP) –


 


Le service des transports des 60 bibliothèques municipales parisiennes est en grève depuis le
31 octobre pour protester contre sa suppression et "la délocalisation de son activité vers un autre service de la Ville", ce qui prive ces bibliothèques de tout arrivage de nouveautés, a-t-on
appris lundi de sources concordantes.
   Dans un communiqué, les syndicats Supap-FSU-CGT-FO-UNSA protestent "contre la suppression de ce service, qui (...) risque de conduire à un démantèlement du réseau actuel des
bibliothèques parisiennes".
   A la mairie de Paris, on répond qu'il s'agit de "mieux utiliser les ressources humaines avec le redéploiement de sept postes" (dont deux partent à la retraite). "Ils vont être
reclassés au sein du réseau des bibliothèques" affirme-t-on de même source.
   Il s'agit, explique-t-on, de transférer l'actuel service des transports des bibliothèques (qui acheminent livres et documents) au service technique des transports municipaux de la
Ville, en vue du développement d'un système de prêt inter-bibliothèques (prendre un ouvrage dans une bibliothèque et le rendre dans une autre).
   Une réunion de négociation a eu lieu vendredi dernier et une nouvelle est prévue cette semaine, précise-t-on encore.