Paris: Les crèches en grève !

Publié le

LES CRECHES PARISIENNES SERONT FERMEES DEMAIN !

 

… Les personnels en grève jusqu’à la fin de la semaine au moins !

 

Les 430 établissements municipaux parisiens de la petite enfance seront en grève demain mardi 17 mai à l’appel de six organisations syndicales (CFDT, CFTC, CGT, Supap-FSU, UCP et UNSA).

 

Surcharge de travail administratif, non reconnaissance des taches d’encadrement, prime d’assiduité considérée comme injuste, polyvalence à outrance entraînant une usure physique. Avec le manque récurrent d’effectif, c’est l’ensemble des catégories de personnels travaillant à l’accueil et l’éveil des enfants parisiens qui se mobilisent cette semaine.

 

Une lettre aux parents a été distribuée toute la semaine dernière pour annoncer la fermeture des crèches et les informer sur les revendications : une prime annuelle de 1500 euros pour chaque agent et la création d’un volant de remplacement  équivalent à deux agents pour chaque établissement. Les  personnels de la petite enfance ont reçu à cette occasion de nombreux soutiens de la part des parisiennes et des parisiens.

 

La Mairie de Paris qui  reconnaît la justesse de ces demandes n’a fait aucune proposition acceptable pour les partenaires sociaux.

 

Au mois de Février les responsables des crèches parisiennes avaient fait grève pour protester contre leurs conditions de travail de plus en plus intenables. Le malaise dans ce secteur s’étend désormais à tous les agents.

 

La grève est partie pour durer car des préavis de grève reconductibles ont été déposés. Une Assemblée Générale est organisée pour ce vendredi, le 20 mai à la Bourse du Travail, pour décider de la suite du mouvement. Elle sera suivie d’une manifestation.

Publié dans AUTRES DIRECTIONS

Commenter cet article

20 Minutes 16/05/2011 15:05



SOCIAL – Le personnel de la petite enfance proteste contre un manque d'effectifs...


Un mouvement de grève débute mardi dans les crèches parisiennes, à  l’appel de six syndicats (CFDT, CFTC, CGT,
Supap-FSU, UCP et Unsa). Ces derniers protestent contre un manque d’effectifs dans la capitale.


«Les personnels sont très fatigués. Il nous est impossible de travailler dans ces conditions, nous sommes obligés de pallier au quotidien le manque d’effectif, expliquait Françoise Riou, une
porte-parole de l’intersyndicale dans Le Parisien. Nous réclamons la création d’un volant de remplacement équivalent à deux personnes par établissement et le remplacement de la prime d’assiduité par une
prime forfaitaire de 1.500 euros par an.»


Jusqu’à vendredi


La Mairie de Paris rétorque que face à une
«croissance très forte du nombre de crèches parisiennes», elle est «confrontée à des difficultés de recrutement liées à une pénurie nationale de formations initiales dans le secteur de la petite
enfance».  Elle indique que «depuis la mi-mars, une réunion de travail se tient tous les 15 jours [avec les syndicats] pour finaliser un ensemble de mesures au mois de juin».


Malgré tout, les syndicats entendent bien faire durer le mouvement, qui devrait se poursuivre jusqu’à vendredi.


Par 20 Minutes


http://www.20minutes.fr/article/724787/greve-creches-parisiennes-mardi-