DPP/PRIME DOMINICALE : Paris en flagrant délit de mensonges

Publié le

DROIT DU TRAVAIL : LA VILLE DE PARIS PRISE EN FLAGRANT DELIT APRES DES PLAINTES CONTRE BERTRAND DELANOE !

 

De nombreux agents de la Ville de Paris, travaillant dans le secteur de la surveillance,  viennent de porter plainte contre Bertrand Delanoë  devant le tribunal administratif.

Cette juridiction, l’équivalent des prud’hommes pour les fonctionnaires municipaux, a été saisie par 137 plaignants qui réclament des arriérés de salaires et de primes. La somme demandée pourrait atteindre 1 millions d’euros avec les dommages et intérêts. Cette procédure est une première à la Mairie de Paris.

 

Les plaignants sont sûr de leur bon droit car ils touchent désormais ces primes (pour cause de travail du dimanche ou de sujétion de surveillance) suite à une grève massive et en s’appuyant sur une délibération du Conseil de Paris datant de…. 1988.

 

La Ville de Paris affirme à la presse que « si ces agents veulent aller en justice, nous attendons le jugement » et déclare avec cynisme que « les personnels n’existent pas » et prie pour ne pas être condamnée.

 

La légitimité de ces demandes d’arriéré de salaire est tellement justifié qu’à la demande du syndicat Supap-FSU, certains agents de surveillance de la Ville ont eu des rappels de salaire de juillet 2006 à décembre 2009…   interrompus sur ordre du Maire et de la DRH !

Il n’est pas très glorieux qu’un employeur refuse de payer ses dettes.

 

En privé, la municipalité parisienne n’ose proclamer que cette demande est illégale, mais devant la presse elle affirme donc des contres vérités. La voilà prises en flagrant délit !

 

Quand Bertrand Delanoë fustige l’attitude des « patrons voyous », le Supap-FSU soutient sans réserve le Maire de Paris.

 

Contact presse

Jean Pierre Vigier  06 76 25 47 50

Publié dans AUTRES DIRECTIONS

Commenter cet article

comptabilité 22/09/2010 10:50



Dans une entreprise, on recherche toujours à minimiser les dépenses dans la comptabilité. La comptabilité d'une entité publique comme la mairie est toujours déficitaire, et payer ses agents
alourderait la comptabilité. Mais c'est injuste de ne payer ces agents car ils ont travaillé et méritent leurs salaires et primes.



supap 03/05/2010 16:42



Voir aussi


http://www.delanopolis.fr/Delanoe-et-encore-une-condamnation-une-_a755.html?preaction=nl&id=7921412&idnl=67576&