Non titulaires / Mobilisation des Vacataires le 31 janvier 2013

Publié le par SUPAP-FSU DAC

 

Voeu sur les vacataires,
le 31/01 mobilisons nous,
Paris & moi !
Société anonyme ?

 

 

 

Le Conseil de Paris vient d'adopter un voeu demandant que les nombreux vacataires utilisés par la Ville soient inclus dans le dispositif de déprécarisation mis en place pour les contractuels.

La Ville de Paris-va-t-elle enfin accorder des CDD aux vacataires qui y ont droit ?
La Ville de Paris-va-t-elle enfin donner des CDI aux personnels qui répondent aux conditions fixées par la loi ?
La Ville de Paris va-t-elle créer des postes pour permettre aux vacataires qui répondent aux conditions de la loi d’être titularisés ?
Ou bien ce voeu ne restera-t-il qu’un voeu pieu ?



Le jeudi 31 janvier 2013, les organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, de la Fonction Publique appellent à une journée d’action dans la Fonction Publique pour peser sur les discussions en cours.
Elles considèrent que sur les enjeux essentiels, aucun début de réponse satisfaisante n’est au rendez-vous.
Cela est inacceptable.

  • Sur l’emploi, les créations – qui vont dans le bon sens – dans certains secteurs ne sauraient masquer les suppressions qui continuent dans d’autres et la situation alarmante de pans entiers de la Fonction publique.
  • Sur les salaires et le pouvoir d’achat, alors que les bas salaires se multiplient (plus d’1 million d’agents aux environs du SMIC), que les déroulements de carrière sont souvent inexistants, que les qualifications ne sont plus reconnues, aucune mesure générale n’est envisagée et, en particulier, la valeur du point est toujours gelée.
  • Le jour de carence, mesure inique et inefficace, condamnée par tous les syndicats et le mouvement mutualiste, rejeté par la majorité actuelle lorsqu’elle a été mise en place, n’est toujours pas abrogé.

Elles appellent à préparer ensemble la mobilisation la plus large possible construite selon des modalités décidées avec les agents (grève, manifestations, rassemblements,…).

 

>> Lire l'appel de la journée nationale d'action le 31 janvier 2013

>> Signer la pétition FSU pour l'augmentation des salaires


 

Paris et moi ! Société anonyme ?

IPSOS a effectué pour la Mairie de Paris une enquête intitulée « Paris et moi ».
Tous les dirigeants, tous les encadrants et tous les membres du réseau RH, ont été invités à « presser » les agents qui ne répondaient pas à cette enquête, oralement, par courriel etc. jusqu’à la date butoir et même au-delà, afin qu’un maximum d’agents remplisse le fameux questionnaire support de cette « enquête-thermomètre »…
Dans leur insistance ces rappels certifiaient aux agents le strict respect de l’anonymat et de la confidentialité des réponses données au questionnaire.
Selon la secrétaire générale de la Ville de Paris, interviewée sur  Intraparis, « chaque direction a reçu les données qui la concernaient. Sur cette base, toutes les équipes de direction ont travaillé à l’analyse des résultats, l’ont présentée à leur encadrement et ont élaboré des plans d’action »
Chaque direction n'aurait tout simplement pas dû recevoir ces verbatim individuels, mais une analyse faite par IPSOS. Or,  nous constatons aujourd’hui que les résultats de cette enquête, qui ont été remis par l’institut IPSOS à la Mairie de Paris, sont la retranscription littérale de ce que chaque agent, par direction et par catégorie (A, B et C), a exprimé. Cette restitution littérale individuelle a fait l’objet d’une diffusion aux directions. Des directeurs ont transmis le tout aux chefs de service, de bureau, de division, de subdivision, de circonscription  etc.
Pour résumer, le respect de l’anonymat est sauf … mais il ne l’est finalement pas  pour tout le monde…et l’expression individuelle de certains agents ciblant précisément leur poste de travail est clairement identifiable.
Nous pensons qu’il s'agit, hélas, d’une bien étrange manière de procéder, d'une démarche irresponsable pour une administration soucieuse de la prévention des risques psychosociaux.

SONT-ILS TOUS DEVENUS FOUS ?

 

 

  SUPAP-FSU, 6 rue Pierre Ginier 75018 - Métro La Fourche - Tel. : 01 44 70 12 80 / Fax : 01 44 70 12 85

Commenter cet article