Musée / Tract / Résistance et unité

Publié le par SUPAP-FSU DAC

Résistance et unité

 

Le CTP de la  DAC a adopté le transfert des personnels des musées  dans le future EP par  10 voix pour, celles de la direction, et 10  voix CONTRE, celles des représentants des personnels.

 

 Le président et la direction on t refusé de mettre au vote l’avis proposé par les représentants des personnels qui demandait un moratoire sur la mise en place de l’EP et le maintien des personnels des musées à la DAC durant cette période .

 

Si le vote avait eu lieu  le moratoire aurait été adopté.

Une situation insupportable pour les représentants de la Ville au CTP !

 

LA ville n’a jamais voulu discuter des questions importantes pour  la vie des personnels au sein des musées  malgré les demandes permanentes du SUPAP-FSU :

 

- Effectifs, rémunérations, organisation du travail, traitement des vacataires.

 

 C’est le  futur conseil d’administration, qui va avoir la main sur  l’organisation du travail,  les conditions de rémunérations et de travail des agents, les horaires

. On ne peut qu’être inquiet.

En effet Le conseil d’administration aura le pouvoir de remettre en cause beaucoup plus facilement les acquis des personnels ; La précarité de masse facilitant les choses. Avec des moyens budgétaires constants,  le devoir de faire plus, pour justifier de son bien fondé, l’EP risque bien d’être  un instrument de régression sociale.

 Les économies vont se faire sur le dos des personnels bien avant de voir les mécènes se précipiter pour remplir les caisses.

 

Partout les EPA ont conduit à un développement de la précarité et à une gestion où la modernité s’appelle libéralisme économique et culturel. Partout ils ont abouti à une externalisation de nombreux services.

.

 Face  aux risques bien réels d’une dégradation  sociale, les actions qui refusent  l’unité  ne sont pas  le meilleur moyen de créer un rapport de force favorable.

.;

L’unité des personnels et des organisations syndicales est plus que nécessaire

C’est vraiment tous ensemble qu’il faut agir sur la durée et se mobiliser

 

 C’est pourquoi le SUPAP-FSU propose de constituer

 

-  une  plateforme revendicative unitaire

- un comité de suivi  inter syndicale permanent    durant toute la durée de la mise en place de l’EP.

 

- de préparer des actions unitaires et mobilisatrices avant et après le vote du conseil de paris.

 

Les revendications  (à compléter collectivement):

 

 -Prime de 100 euros par dimanche travaillé

-Primes d’accueil pour tous les agents de surveillances et d’accueils, les caissiers, etc.

-Augmentation des IAT pour tous, afin de  toucher une paye décente.   Transparence sur la répartition des IAT.

 

-Effectifs de  titulaires permettant d’ouvrir toutes les salles. (Un état des lieux sur chaque musée est nécessaire comme le SUPAP-FSU l’a demandé)

-Au moins 50 % de titulaires dans les expositions et le dimanche

-Des équipes de 4 titulaires pour les nuits, le maintien d’un rythme d’une nuit sur trois pour les agents, maintien  des 100 nuits.

 

-Renouvellement des contrats de vacataires et titularisation de ceux qui travaillent depuis plusieurs années. En finir avec l’emploi klenex

 

-Réelle politique de prévention et de santé au travail.

 

-Egalité de traitement dans la répartition des soirées et des heures supplémentaires pour les volontaires.

 

-Respect des accords RTT musées.

 

-Aucune modification d’horaire sans l’accord des personnels et des organisations syndicales.

 

-Refus de toute externalisation et privatisation.

 

-transparence  des salaires des hauts cadres et de leurs primes.

 

POUR CONTACTER LE SUPAP-FSU

Latifa  Kardous , Marie-Claude  Sémel


Commenter cet article