LES DECONSTRUCTEURS !!!!!!

Publié le par Intersyndicale

Compte rendu officiel de l'Assemblée Générale des bibliothèques,  jeudi 5 novembre à la Bourse du travail.

Beaucoup de monde a assisté à cette Assemblée Générale. Les inquiétudes sur le devenir du réseau des bibliothèques et de la lecture publiques sont grandes.

Les projets de restructuration, proposés par l’administration, semblent vouloir remettre en cause l’existence du réseau actuel des bibliothèques patiemment construit, adossé à des établissements assez bien répartis sur le territoire (à l’exception d’une partie de l’ouest parisien), diffusant une culture et une lecture publique de proximité. Ce modèle unique en France intéresse d’ailleurs  d’autres collectivités locales.

Les inquiétudes portent :

  • Sur la nouvelle politique documentaire, qui semble vouloir être centralisée et en conséquence restreindre l’autonomie d’acquisition et de gestion des bibliothèques. Les modifications de fonctionnement misent en place par le Service du Document et des Echanges (SDE) sont faites sans concertation avec les établissements, sans suivi pratique et par conséquent incomprises par la plupart des équipes (Suppression de la référence « Livre Hebdo », Comités de veille documentaire…..).


  • La mise en place de quotas envisagée par l’administration risque de fragiliser de nombreux  petits établissements en imposant certains types de collections. L’objectif n’est-il pas d’en faire des annexes de plus gros établissements, comme cela est envisagé pour la bibliothèque Vaugirard ?


  • La division du réseau en quatre secteurs (géographiques?) chapeautés par quatre nouveaux sous-chefs de bureau des bibliothèques. Le projet initial remet en cause les compétences des conservateurs sur la gestion des plannings, des personnels, des collections et des horaires ….


Une commission composée de conservateurs, du Service des Publics et du Réseau et du Bureau des Bibliothèques réfléchit à ce projet. Plusieurs de ses membres contestent cette organisation, notamment la mutualisation des personnels et des moyens qui devrait en résulter.

« Mutualisation » signifie que les personnels ne seront plus affectés à un seul établissement, que les congés ne dépendront plus seulement de l’établissement mais aussi de chaque secteur, que les horaires seront organisés entre petites et grandes bibliothèques (Cf. Vaugirard).

 A cela s’ajoute la suppression du service des transports intégré actuellement au réseau des bibliothèques, que la Ville de Paris veut transférer au service des TAM. Les arguments avancés (manque d’encadrant et un fumeux prêt inter bibliothèques) ne  justifient pas cette décision. Ce projet est clairement contesté par les personnels du service des transports aujourd’hui en grève.

Les collègues présents à l’Assemblée Générale ont clairement fait savoir leur opposition à ce transfert et demandent le maintient de ce service au sein du réseau des bibliothèques.

Devant la gravité de cette situation générale, il a été décidé de préparer diverses actions :

  • Relancer le boycott des amendes
  • Faire une pétition pour la défense du réseau des bibliothèques
  • Lancer une grève de tous les personnels des bibliothèques et du SDE (probablement le mercredi 25 Novembre)
  • Faire un communiqué de presse (envoyé hier)
  • Constituer une intersyndicale.

Le SUPAP a pris contact avec les autres syndicats. La  CGT, FO, l’UNSA y participent. La CFDT contactée n’a pas souhaité la rejoindre. Nous ne connaissons ni la position de l’UCP, ni de la CFTC pour le moment.

La  réunion mensuelle entre la DAC et les syndicats  s’est tenue vendredi 6 novembre et a porté essentiellement sur le service transport.

Le Supap avait mis seul à l’ordre du jour la question du dimanche, les situations de Vaugirard,  Yourcenar et Duras. L’administration n’ayant pas jugé utile d’évoquer ces dossiers. Ces questions n’ont pas été abordées faute de temps. La directrice s’est engagée à traiter ces points avant la fin du mois.

Pour le transfert du service transport, la DAC n’a présenté aucun document aux syndicats.

Les questions que nous avons posées :

  • Quelles propositions de reclassement pour les personnels ?
  • Quels  accords passés avec les TAM ?
  • Qui va porter les caisses et les cartons ? D’après nos informations, les chauffeurs des TAM ne portent aucune charge. Seront-ce les personnels des bibliothèques ?
  • Que veut dire « prêt inter-bibliothèques » ?


 A toutes ces questions la DAC n’a apporté aucune réponse.

L’intersyndicale va se réunir et déposer prochainement un préavis de grève et envoyer la pétition aux personnels.

Publié dans BIBLIOTHEQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 13/11/2009 11:24


Les camions du service transport des bibliothèques seraient ils déjà mis en vente?
Voir cette belle annonce savoureuse vue l'actualité

http://www.interencheres.com/ventes_aux_encheres/description_vente_aux_encheres_1clic.php?clef_etude=91004&clef_vente=200911160020