Imbroglio autour d'une toile dégradée de Basquiat

Publié le

leParisien.fr 


 

Imbroglio à Paris autour d'une toile dégradée de Basquiat

La négligence du Musée d'Art moderne avait été pointée du doigt après la découverte d'un détérioration d'une toile de Jean-Michel Basquiat. Mais la ville de assure vendredi que cette toile baptisée «Cadillac Moon 1981» a été dégradée avant son arrivée au Musée d'Art moderne de .

 

La toile a été raturée dans son coin inférieur gauche par des petits traits au feutre d'un ou deux centimètres. Ces détériorations, non remarquables par un oeil profane, sont «perceptibles sur des photographies» réalisées lors des précédentes expositions, notamment celle de Bâle, a expliqué le porte-parole de la mairie de Paris.

C'est en fait une restauratrice, spécialiste de l'oeuvre de Basquiat, qui avait constaté la dégradation en début de semaine. Pour la mairie, «les procédures particulièrement strictes du Musée» prévoient notamment «le passage régulier d'une restauratrice» qui a permis «de découvrir un problème dont personne ne s'était jusque-là rendu compte».

«Une des oeuvres les mieux protégées de l'exposition»

«C'était une des oeuvres les mieux protégées de l'exposition. Il y a la chaise du gardien à côté de l'oeuvre et on a eu un renfort particulier de gardiens pour cette exposition», s'était étonné le directeur du musée Fabrice Hergott.

Vendredi, des élus avait pointé des «dysfonctionnements persistants» du musée. Une allusion au vol par effraction de cinq tableaux - de Matisse, Picasso, Braque, Modigliani et Fernand Léger - en mai dernier dans ce même musée alors que l'alarme était défaillante.

Le MAM consacre jusqu'au 30 janvier 2011 une vaste rétrospective à l'artiste américain d'origine haïtienne et portoricaine, Jean-Michel Basquiat, à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa naissance.

Publié dans MUSEES

Commenter cet article