Grève du 23 novembre : ce qu'en disent les médias

Publié le par Supap

Source : LE PARISIEN  Le coup de pression des employés municipaux

 

Des cuisiniers avec leur toque sur la tête, des employés du service propreté, des agents des cantines, des crèches ... Près d'un millier d'employés municipaux ont manifesté hier matin sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail. A l'appel d'une très large intersyndicale (CGT, FO, Unsa, CFDT, CFTC, UCP, Supap), un préavis de grève d'une journée avait été déposé pour l'ensemble des agents communaux. Selon la mairie, il a été suivi par 6 % des 33 000 employés qui devaient être en poste hier. Le mouvement social dans les services propreté et petite enfance (les plus mobilisés) a entraîné la suppression du ramassage des déchets dans les XVIe et XVIIe arrondissement, ainsi que la fermeture totale de 50 des 439 crèches parisiennes. Autre conséquence anecdotique : les adjoints ont été privés de chauffeurs.« Ils étaient en grève », sourit Bertrand Vincent, secrétaire général FO et porte-parole de l'intersyndicale. Le mouvement portait sur des revendications assez larges : le renforcement des effectifs du service propreté, le taux de promotion et les évolutions de carrière pour la période 2010-2012, un plan de résorption de l'emploi précaire"", Les grévistes souhaitaient exposer leurs revendications à Marie- Thérèse Errecart, adjointe au maire en charge des relations humaines. L'élue les recevra le 1er décembre.

 D'ici là, les syndicats des communaux ont lancé un nouvel appel à la grève ... demain, dans l'ensemble des bibliothèques municipales.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 12/12/2009 16:42


Voir également
http://www.metrofrance.com/info-locale/les-agents-de-la-ville-sous-tension/pikw!siyWoRgN9dnPG5N57xsmcQ/