Dimanche: Paris refuse le dialogue, la grève continue !

Publié le

download-1.gif

 

PRIME DU DIMANCHE : LES TROIS BIBLIOTHEQUES ETAIENT EN GREVE… Mais la Ville de Paris, elle, refuse l’ouverture du dialogue !

 

- « Des revalorisations ont déjà eu lieu. Nous n'avons pas l'intention de bouger de nouveau sur la prime. »  Mairie de Paris (« Le Parisien », le 6 septembre)

 

- « Je regrette que l'on prive les Parisiens d'un service public de qualité » Christophe Girard (« 20 Minutes », 6 septembre)

 

- « Les horaires de travail viennent d'être réduits de deux heures. Et, dans le même temps, nous avons augmenté la prime », rappelle un membre du cabinet de Maïté Errecart, adjointe au maire de Paris. (« Le Parisien », lundi 6 septembre)

 

- « Les bibliothécaires bénéficient aujourd'hui d'une « majoration de leur salaire de base de 130%, autrement dit leur salaire est plus que doublé le dimanche. C'est mieux que ce qui se pratique dans le privé, lorsque les commerces ouvrent le dimanche. »  Maïté Errecart  (Le parisien, 6 septembre)

 

- « Je souhaite ouvrir également le dimanche la bibliothèque Hélène Berr (12e) », (« 20 Minutes », le 6 septembre)

 

Les trois bibliothèques qui ouvrent le dimanche étaient en grève le 5 septembre pour réclamer une prime dominicale de 100 euros net. Les réponses de la Ville de Paris et des adjoints au Maire se passent de commentaires. Visiblement la question de l’ouverture du dimanche ne va pas se limiter à trois bibliothèques puisque c’est Christophe Girard lui-même qui évoque l’ouverture prochaine de « Picpus – Hélène Berr ».

 

Devant le mépris affiché par la Mairie de Paris, la grève continue donc. Un préavis a été déposé pour le dimanche 12 septembre. La municipalité n’a toujours pas proposé de réunion de négociations, et contrairement à ce qu’elle affirme, ne semble pas se préoccuper du service public et des conditions de vie et de travail de ses personnels.

 

Un nouveau préavis a été déposé ce jeudi pour le dimanche 19 septembre.

 

Les grévistes des trois bibliothèques seront devant la bibliothèque Marguerite Duras pour un rassemblement à partir de 15h cette fois.

 

             L’intersyndicale appelle les collègues du réseau à venir les soutenir.

 

 

 

 

Commenter cet article