Compte-rendu sommaire du CHS

Publié le par Agnès

Bonjour à tous.

Petite impression du CHS de la DAC qui s'est tenu ce matin avec pour sujet principal l'implantation des bornes WIFI dans nos établissements..

On arrive à 9h. Beaucoup de monde. On sent que ça va être un CHS intéressant.

L'administration a nommée comme expert sur le sujet un représentant de l'AFFSSET un organisme qui dépend du ministère de la santé. Ce représentant dénie depuis plusieurs années la dangerosité des ondes électromagnétiques, nous voilà prévenus.

Nous avons pour notre part nommé des agents des bibliothèques Italie, Vandamme et Faidherbe, ainsi que la présidente de l'association Priartem (qui s'occupe de ce sujet depuis 7 ans) et Stephen Kherkove président de Agir pour l'environnement et bon connaisseur du sujet. Leur présence s'avérera nécessaire pour contredire le discours de l'AFFSSET.

Après intervention de l'ensemble des syndicats pour insister sur la prise en compte sérieuse de cette question, le représentant de l'AFFSET nous fait un exposé sur "powerpoint". Il ressort de cet exposé que personne ne sait rien sur le Wifi. le Wifi fonctionne sur la même fréquence que le micro-onde (2400 Méga hertz de mémoire) mais qu'aucune étude n'a été faite sur le sujet depuis 30 ans. CQFD!  Il a ensuite présenté une étude effectuée sur un échantillon assez réduit d'habitants de Lyon et  de Besançon pour dire que le Wifi ne présentait aucun danger. Problème! cette étude est vieille de 2 ans et date d'une époque où le Wifi était assez marginal. Pour conclure, on a cru comprendre que  2 personnes avaient été vraiment testé, on nageait en pleine confusion. Girard en avait des yeux ronds.

Au tour de nos 2 experts. M. Kerkhove  a rappelé le rôle parfois orienté de l'AFFSSAP qu'un rapport de l'IGAS (inspection générale des affaires sanitaires) a pointé au sujet de la téléphonie mobile. Il a présenté ses connaissances accumulées depuis plusieurs années, qui il faut le reconnaitre,ont impressionné l'assemblée. Mme Le Calvez de Priartem a  rappelé les nombreux rapports scientifiques sur le sujet, entre autre  celui de l' université de Chicago 2005 (de m��moire) et un rapport international de septembre 2007, ainsi que son expertise dans les réunions organisées  par..... la ville de Paris. Ils n'ont eu aucun mal à apporter la contradiction et à amener des éléments nouveaux à toutes les personnes présentes..

Les personnels de Vandamme, Faidherbe, et Italie sont intervenus pour décrire les  maux qui les handicapent depuis septembre. Impressionnant!

Nous sommes, pour notre part intervenus, au nom de Lancry et de Goutte d'or dont les agents présentent les mêmes symptômes.

Le médecin du travail a aussi fait état de problèmes à Musset. Il nous a annoncé le chiffres de 40 personnes qui présentent des symptômes identiques (maux de tête, nausées etc...) et il prend cette situation trés  au sérieux.

Nous passerons sur les interventions de la DSTI et de M. Salsa (responsable du projet d'implantation du Wifi à la DAC) qui se sont contentés de nous présenter (également sur "powerpoint")  un exposé "comme quoi le Wifi c'est bien, parce que beaucoup de personnes se connectent (normal c'est gratuit!), que c'était une décision du maire, et qu' il fallait qu'on soit une ville numérique" (en substance) toutefois une info intéressante dans cet exposé assez partial: les bornes Wifi ne sont pas paramétrées comme convenus dans les bibliothèques. Il peut y avoir un nombre (illimité?) très importants de personnes qui peuvent se connecter en même temps (ce qui a une incidence sur la puissance d'émission des bornes) et elles sont activées 24h/24! .

On passe au vote.

1er point: la validation du droit de retrait exercé par les personnels d'Italie et de Faidherbe ces dernières semaines. Sont pour: le Supap (2 voix), la CGT (1), FO (1), l' UCP(1),l' UNSA (1) et  la CFTC (1). La CFDT courageusement ......s'abstient ! L'administration et M. Girard votent.......pour l'abstention également. Le droit de retrait exercé par les personnels a été validé par le CHS.

2ème point proposé par le SUPAP: le moratoire sur le  Wifi dans les bibliothèques. Vote pour : SUPAP,CGT,CFTC,FO,UNSA,UCP. Vote contre....personne.

Abstention l'administration, M. Girard et ..................la CFDT !! Le  moratoire est donc accepté. Petit détail,  le CHS ne donne qu'un avis (dixit Girard) et n'a donc aucune valeur légale. Toutefois M. Girard considère que les 4 bibliothèques débranchées ne seront pas rebranchées (ce qui équivaut, pout lui, à un sorte de moratoire) reste à obtenir la même mesure pour Goutte d'or et Musset. Bref! Rien n'est fini!!!.

Toutefois, ce CHS a été de très haute tenue, les interventions de "Priartem" et de "Agir pour l'environnement" ont impressionné l'ensemble du CHS, les débats ont duré près de 4 heures, ce qui est rare. De mémoire, on a pas souvent  connu de séance de cette qualité en CHS. Les avancées sont réelles. Personne n'aurait pensé, il y a encore quelques semaines, que le Wifi serait la préoccupation principale d'un CHS de la DAC (mais aussi de la Ville), que des personnels se verraient reconnaitre leur droits de retrait, que la DRH et la médecine du travail se saisiraient du dossier et que quatre (bientôt six) établissements seraient déconnectés.

Un communiqué de presse conjoint avec "priartem et "agir pour l'environnement"  va être prochainement envoyé et des personnels vont lancer un appel à travers un collectif pour aborder plus longuement cette question (pétition, blog etc...)

Publié dans wifi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article