RECRUTEMENT DE MAGASINIERS

Publié le par Bureau

Le concours prévu de magasiniers dans les prochaines semaines et qui était ouvert pour 60 postes vient subitement de se réduire à 40 postes seulement. Que deviennent les 20 autres ?

Ce concours avait pour but de dé précariser 53 vacataires selon des critères définis par la DRH.

 

 Par ailleurs, 9 postes ont été votés au conseil de paris de juillet, ce qui correspond maintenant à 62 postes budgétaires.

La DRH a lancé un recrutement (concours sans concours ?) qui a entraîné  le dépôt de 4000 dossiers environ. Il a été demandé à l’ensemble des vacataires et contrats aidés des bibliothèques de déposer un dossier de candidature à la DAC pour faciliter leur sélection, soit environ 120 personnes.

 

Le comité de sélection de ces dossiers a été sollicité pour n’en retenir que 120. Il en aurait finalement choisi 150. Curieusement, dans cette sélection ne figure pas un certain nombre de vacataires et de contrats aidés travaillant actuellement dans les bibliothèques.

 

Depuis un an, la DRH sème la confusion dans ce dossier, changeant à son gré les critères.

De ce fait la question des précaires qui était au centre du dispositif ne va pas trouver de réponses satisfaisantes.

 

Nous n’acceptons pas cette situation. Une fois de plus, la Ville de Paris et la DRH  viennent de démontrer leur malhonnêteté envers les personnels, les syndicats, La DAC et les élus du Conseil de Paris.

 

Le SUPAP demande la mise en place d’un examen professionnel réservé pour permettre la titularisation de tous les précaires en poste en décembre 2006 et l’arrêt du recrutement de vacataires sauf cas exceptionnel (longue maladie, maternité…).

 

Si vous faites parti des personnes non retenu, n’hésitez à nous contacter.

Nous prenons contact avec l’intersyndicale et exigeons dès maintenant une réunion avec la DAC, la DRH et les représentants du personnel.

Publié dans Non titulaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BERTRAND 05/12/2007 17:37

Cette réponse de M. Yahiel est très choquante (de nombreux collègues nous en on fait part) et devient de fait contre productive et a l\\\'effet inverse à celui escompté.
Merci de votre aide M. Yahiel!!
Conséquense, nous allons faire une grande AG intersyndicale de tous les précaires de la DAC le jeudi 10 janvier à la bourse du travail et faire toutes les actions nécessaires pour résoudre cette injustice sociale.
Nous verrons bien si M. Yahiel désire nous recevoir ou pas. Je craint pour lui qu\\\'il risque de na pas avoir son mot à dire
 

Michel Yahiel 30/11/2007 10:55

Madame ou Monsieur du SUPAP
 
La vie syndicale a ses exigences et le dialogue social aussi, que cette administration s'honore de respecter, en ce qui la concerne.
 

L'insulte n'en fait pas partie et l'usage de la messagerie, qui obéit désormais à des régles auxquelles votre syndicat a souscrit, non plus.
 
Dans ce contexte, votre organsiation sait, comme d'autres, le temps et l'énergie que nos services déploient, au quotidien, pour régler comme il se doit des situations délicates, dont la solution passe rarement par l'invective. C'est certes leur devoir, mais il emporte un minimum de considération

 
Je n'accepte ne le fond, ni la forme de ce message . Aucune réunion ne se tiendra donc à quelque niveau que ce soit de mes services sans qu'il n'ait reçu les correctifs qui s'imposent
 
 Michel YAHIELDirecteur des Ressources Humaines de la Ville de Paris2 rue Lobau   75196 - PARIS RPtel : 01 42 76 46 51  fax : 01 42 76 50 45