BIBLIOTHEQUES : La valse des Pinocchios

Publié le par INTERSYNDICALE

CFTC, CGT, FO, SUPAP-FSU, UNSA
 
Le vendredi 27 avril dernier M. Dagnaud, M. Girard et Mme Hidalgo ont envoyé un communiqué des plus audacieux sur l’Intranet de la DAC (les extraits de ce communiqué sont entre guillemets et en italique)
 
« > proposer dans le cadre d’une nouvelle génération d’équipements municipaux, une offre culturelle publique mieux adaptée aux rythmes de vie des parisiennes et des parisiens comme d’une partie des agents, sur un jour où l’offre publique doit être renforcée par rapport à l’offre marchande. »
 
Réponse de l’Intersyndicale
 
1)       Ces équipements ne sont pas d’une nouvelle génération, ils sont tout simplement neufs, Nous venons de découvrir qu’ils vont s’adapter aux rythmes de vie d’une partie des agents (lesquels ?) c’était donc ça ! la fin du repos dominical pour faire plaisir aux agents ! La trouvaille est de taille.
Quant à renforcer l’offre publique pour contrer l’offre marchande, il se trouve qu’auprès des deux emplacements concernés, aucun n’a de commerce ouvert à proximité ce jour là. On apprécie là la marque d’une politique visionnaire et d’anticipation !
M. Dagnaud a affirmé que l’objectif de la municipalité était de faire sauter le verrou du dimanche dans les services publics
 On voit bien aussi et surtout le coup de pouce donné au patronat du privé pour faciliter de futures dérogations pour ouvrir les commerces le dimanche.
 
 
 Les nez ont grandi de quelques centimètres.
« Les discussions avec les agents ont été très positives et ont permis d’avancer sur les modalités pratiques de l’ouverture du dimanche. Les discussions avec les organisations syndicales ont ensuite permis aux élus de rappeler que l’objectif n’est pas de généraliser le travail du dimanche à l’ensemble des bibliothèques et que la perspective est bien d’élargir les temps d’ouverture au public. »
2)       La bibliothèque Yourcenar ouvrira sur 6 jours pour un temps d’ouverture comparable aux autres établissements mais accompli sur 5 jours. Elle sera fermée aux enfants le mercredi et le samedi matin ; Quel joli progrès ! Chez les mathématiciens cela s’appelle rétrécir les horaires d’ouverture de 20% au public. La Mairie de Paris a t-elle inventé un nouveau système décimal ?
Les nez s’allongent de nouveau !
« > Le volontariat reste le principe d’affectation des agents dans ces établissements. »
3)       Les agents recrutés par le biais du concours externe seront affectés obligatoirement à Yourcenar ou François- Truffaut. Le volontariat n’est donc pas le principe tant vanté par nos grands communicants.
Encore un accroissement nasal !
« > Pour ces agents, un nouveau cycle de travail fera l’objet d’une délibération présentée au Conseil de Paris de juillet 2007, après consultation du CTP de la DAC. Ce nouveau cycle de travail est établi sur la base d’1 dimanche travaillé sur 5. »
4)       Le premier projet de délibération présenté aux syndicats ne mentionnent que la modification du cycle de travail (du mardi au dimanche), pas la fréquence des dimanches travaillés.
Les nez frétillent !
« > Dans cette perspective, les effectifs de  titulaires seront renforcés. »
5)       Mr Dagnaud n’a donné aucun chiffre. De toute façon, il faudra attendre la préparation du budget modificatif 2007 ou 2008 pour en savoir plus. La perspective reste donc très évasive.
« > Une indemnité d’un montant de 75 £uros bruts par dimanche travaillé sera versée aux agents titulaires travaillant le dimanche, sur la base d’un montant égal pour tous les titulaires quel que soit leur grade. « 
 
6)       Une indemnité de 75 £uros net avait été promise aux agents (ils ont même formulé leur demande 4 fois lors de la réunion avec les élus pour être bien sûr de ce qu’ils avaient entendu). Mais enfin brut ou net ça ne fait que 15 euros de différence, on va pas discuter pour si peu.
 
Les nez sont devenus un peu plus grands !
 
« > Pour compléter le dispositif, des étudiants viendront renforcer les équipes le week-end, dans le cadre de contrats adaptés et limités dans la durée à 10 mois. L’objectif, est d’inscrire le recrutement des étudiants dans une dynamique de professionnalisation, par le biais de conventions avec les écoles et universités formant aux métiers du livre et de l’image, tout en garantissant la stabilité et l’équilibre des équipes. « 
 
7)       Une dynamique de professionnalisation, qui va surtout consister à ranger les livres rendus le samedi dans les rayonnages ! mais puisqu’ils seront formés aux métiers « du livre et de l’image », ils auront peut être l’occasion eux d’emprunter des DVD gratuitement.
 
Lors de l’assemblée générale intersyndicale du 27 avril, les personnels des bibliothèques qui étaient venus très nombreux (dont ceux de François Truffaut et de Yourcenar) ont été outrés par ce communiqué qui s’éloignait un tantinet de la vérité.
 
Içi les moulineaux… à vous Geppetto
 
Il se murmure parfois que des sillons auraient été tracés sur les moquettes épaisses des couloirs de l’Hôtel de Ville de Paris. Quelques nez devenus si longs en seraient paraît il la cause !
 
 
L’ensemble des personnels et des organisations syndicales appelle à un mouvement de grève lors du prochain CTP de la DAC (probablement vers la fin du mois de Mai) pour obtenir le retrait du projet de la délibération.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RATTRAPAGE 25/05/2007 16:48

L’équipe de la Bibliothèque du cinéma François Truffaut 
 

112, rue de Rennes 75006 Paris                                                                                                                                                                                            
 


 

                                                 A l’attention de
 

Mme Anne Hidalgo, Première adjointe au maire
 

M. François Dagnaud, Adjoint au maire chargé des ressources humaines
 

M. Christophe Girard, Adjoint au maire chargé de la culture
 

                   
 


 

Madame, Messieurs,
 

 
 

     Au cours de la réunion du vendredi 13 avril 2007, avec  Mme Laurence Pascalis, M. Jean-François Jacques et M. Francis Pilon, le personnel de la bibliothèque du cinéma François Truffaut a clairement exprimé ses attentes concernant l’ouverture du dimanche. Nous les rappelons ici :
 

 -         Clarification indispensable des modalités d’ouverture le dimanche
 

 -         Le choix entre une compensation financière ou une compensation en temps pour chaque dimanche travaillé :
 

-    une compensation financière d’un montant de 90 euros net [notre demande  initiale était de 100 euros net]
 

-  une compensation en temps d’une journée (une journée supplémentaire en plus de la journée de récupération) 
 

-         Un rythme maximum d’un dimanche sur 5 pour les agents, sur 10 mois, de septembre à juin [notre demande initiale était d’un dimanche sur 6] 
 

-         Deux créations de postes de titulaires supplémentaires (dont au moins un BAS)
 

-         Refus du « vivier » de titulaires du réseau des bibliothèques municipales
 

-         Assurance d’un bon  fonctionnement informatique le dimanche
 

  Lors de la réunion du 24 avril 2007, Mme Anne Hidalgo, Mme Hélène Font, M. Christophe Girard, M. François Dagnaud, M. Francis Pilon et M. Jean-François Jacques nous ont fait part des propositions de la Ville de Paris. Celles-ci ne nous ont donné aucune assurance quant aux demandes exprimées le 13 avril 2007 : 
 

-         Le cycle de travail est modifié pour la médiathèque Marguerite Yourcenar et la  bibliothèque du cinéma  François Truffaut
 

-         La compensation en temps n’est pas acquise 
 

-         La compensation financière ne s’élève qu’à 75 euros net 
 

-         Toutes les  créations de postes ne seraient pas effectives à l’ouverture
 

-         Pas de précisions sur le minimum légal de personnel encadrant le dimanche
 

-         Pas de suite donnée quant à l’assurance d’un bon fonctionnement informatique le dimanche
 

   Nous avons reçu le 26 avril 2007 un « Flash Info »  à l’attention du personnel de la DAC, signé par Mme Anne Hidalgo, M. François Dagnaud, M. Christophe Girard, énonçant les propositions de la Ville de Paris pour l’ouverture de ces établissements le dimanche. Ces propositions négligent les efforts de concertation importants consentis par le personnel au cours des deux réunions précitées :
 

-         Aucune mention n’est faite d’une compensation en temps souhaitée par les deux équipes
 

-         Imposition d’une modification du cycle de travail présentée comme seul cadre possible à l’ouverture le dimanche
 

-         Passage de l’indemnité de 75 euros net à 75 euros brut
 

-         Recrutement d’étudiants en métiers du livre et de l’image que nous n’avons pas les moyens de former
 

   En conclusion, nous manifestons notre désaccord avec les dernières propositions de la Ville de Paris et notre profonde déception devant son refus de prendre en compte les demandes des professionnels des deux établissements concernés.
 

 
 

   Veuillez agréer, Madame, Messieurs, l’expression de notre considération.
 


 

 Paris le 28 avril 2007
 

 L’équipe de la bibliothèque du cinéma François Truffaut
 


 

Copies pour information :
 

Mesdames Hélène Font et Laurence Pascalis, DAC
 

Messieurs Francis Pilon et Jean-François Jacques, BBLPM
 

Organisations syndicales