Les Bibliothèques parisiennes mises sous tutelle

Publié le par 23/09/2009

LES BIBLIOTHEQUES PARISIENNES MISES SOUS TUTELLE…..
avec la disparition programmée des bibliothèques généralistes de quartier !
 
Les bibliothèques municipales Parisiennes sont un exemple unique en France. Nombreuses, présentes dans tous les arrondissements, de tailles diverses, elles s’adressent à tous les publics. Depuis l’informatisation des bibliothèques achevée au milieu des années 90, cet ensemble est devenu un véritable réseau apprécié de tous les Parisiens. Il présente la particularité de disposer d’un service technique au service exclusif de ce réseau (équipement et reliure, gestion des commandes auprès des fournisseurs, édition des catalogues et brochures proposées par les bibliothécaires, comité de lecture et de sélection, livraisons…..).
 
Cette organisation fut complétée par la mise en place du  « service scientifique » chargé d’éclairer l’administration sur les questions professionnelles en lien avec les responsables de toutes les bibliothèques parisiennes.
 
 
L’aboutissement d’une remise en cause ?
 
Le « service scientifique », devenu maintenant « SPR » (Public et Réseau), a pris de plus en plus de pouvoir, marginalisant la place des bibliothèques dans la politique de lecture publique. Le «service technique» devenue SDE (Service Document et Echange) est en train de passer d’un rôle de service à un rôle de prescripteur.
 
Vers un centralisme généralisé ?
 
L’administration cherche à accentuer ce rôle de prescription et de contrôle au travers d’un nouveau projet d’organisation
-       Contrôle de la politique documentaire: mise en place de quota fixes par genre (Roman, BD, documentaire…) en fonction de la taille des établissements. Les petites bibliothèques devront composer leur collection à 80% de romans ; les moyennes à 60% et les plus grandes à 52%. Le reste étant composé de documentaires, ainsi les livres d’arts ne pourraient êtres disponibles que dans les grands établissements.
 
Ce projet fou remet en cause la lecture publique de proximité en privant les usagers d’un choix large et diversifié.
Il fait la part belle aux grands établissements, véritables vitrines pour la mairie de Paris.
 
 
Plus fort encore, le Bureau des Bibliothèques travaille actuellement sur un projet de réorganisation basé sur la création de quatre nouvelles entités administratives et géographiques englobant l’ensemble de bibliothèques de prêt, chapeautés par quatre responsables chargés d’appliquer cette nouvelle politique.
Ces quatre responsables sectoriels, conservateurs généraux selon l’administration, auront le pouvoir hiérarchique et opérationnel sur la vie des bibliothèques
 
-       Contrôle possible des budgets d’acquisitions en fonction du taux de rotation des documents. Les petites bibliothèques verraient à terme leur budget diminué.
 
-       Contrôle et élaboration des plannings
 
-       Modification des horaires
 
-       Politique d’animation
 
Cette restructuration  marquera la fin de l’autonomie des bibliothèques. Les chefs d’établissements deviendront t essentiellement les exécutant des choix fait par d’autres, ils seront d’ailleurs notés par ces conservateurs généraux devenus leur responsable hiérarchique direct.
 
Les personnels des bibliothèques ne seront pas épargnés par cette réforme
 
Ce projet pourrait entraîner une nouvelle organisation du travail dans ces nouveaux secteurs géographiques.
-       Elaboration et contrôle des plannings par établissement ou par secteurs? Vers une mobilité des personnels au sein d’un même secteur?  Remise en cause des horaires actuels des personnels ?
-       Modification des amplitudes horaires des établissements ? Ajustement des horaires des petites bibliothèques en fonction de ceux des plus importantes
 
La proposition de faire de Vaugirard une simple annexe de Yourcenar avec des horaires réduits à la portion congrue (3 heures par jour !) est en ce sens révélatrice.
 
 
Le SUPAP-FSU ne peut que s’opposer à cette réforme
Cependant pour défendre et améliorer le fonctionnement actuel des bibliothèques le SUPAP FSU propose dés maintenant et modestement :
-La mise en place de médiateurs pour intervenir et aider à gérer les conflits à l’intérieur des établissements que Le Bureau des Bibliothèques n’arrive à l’heure actuelle pas à résoudre, notamment, lorsqu’il s’agit d’encadrants
-Le renforcement du réseau des bibliothèques,
-Le maintien des bibliothèques existantes, en  donnant les moyens à toutes d’assurer un service de lecture à destination de tous les publics.
- le renforcement  des échanges entres bibliothèques dans un même arrondissement  et même bassin de lecture. Le but étant d’apporter un meilleur service aux usagers.
- La mise  en place de groupes de travail représentatifs et vraiment pluralistes, dont les contributions et propositions sont argumentées et présentées par écrits au réseau.
 
 
 
Cette réforme bureaucratique, en ajoutant un niveau hiérarchique pour résoudre les disfonctionnements du Bureau des Bibliothèques, est vouée à l’échec.
Quel cabinet de recrutement serait capable de trouver quatre personnes ayant des qualités d’animation, de gestion, de concertation, d’autorité morale et professionnelle nécessaire, le sens des relations avec les publics et les personnels prévus par ce projet?  Si ces quatre personnes existent pourquoi ne sont-elles pas déjà en poste au bureau des bibliothèques ?
 
La réforme proposée est dangereuse pour la lecture publique et nos conditions de travail. Nous avons obtenu un rendez avec M. Girard pour lui faire part de nos désaccords.
 
La proposition de réorganisation du bureau des bibliothèques et la création de poste de quatre commissaires politiques sectoriels seront probablement soumises au CTP de la DAC prévu au mois de décembre. Le SUPAP-FSU demande d’ores et déjà que ce point ne soit pas inscrit à l’ordre du jour.
 

Publié dans BIBLIOTHEQUES

Commenter cet article

supap 07/10/2009 14:00


Voir aussi

http://bibliothequesenlutte.wordpress.com/2009/09/28/supap-fsu-les-bibliotheques-parisiennes-mises-sous-tutelle/


supap 26/09/2009 17:19


Voir également sur le site "Actuallité.com"

http://www.actualitte.com/actualite/13703-bibliotheques-parisiennes-syndicat-lecture-publique.htm


supap 26/09/2009 15:29


Voir également sur le site "Actuallité.com"
http://www.actualitte.com/actualite/13703-bibliotheques-parisiennes-syndicat-lecture-publique.htm