Lancer les négociations sur de bons rails

Publié le

Le taux de promus / promouvables obtenu pour la période 2007-2009, 8%, a permis que le pyramidage du corps des attachés d’administration parisienne passe en trois ans de 35% d’attachés principaux (quota alors statutaires) à 39%.

 

 

Ce « progrès » est très insuffisant. Il laisse presque autant de collègues à l’écart des possibilités de promotion alors qu’il n’y a plus de blocages  statutaires.

De plus ce « progrès » risque d’être  totalement repris par la modification statutaire qui se profile à l’horizon 2010-2011 et qui, comme pour les catégories C et B, allongera les durées de carrière.

 

Le SUPAP-FSU revendique un pyramidage du corps équivalent à celui appliqué aux administrateurs soit 20% en classe normale et 80% en hors classe.

C’est le seul moyen pour que tout attaché faisant normalement son travail puisse avoir un déroulement de carrière lui permettant d’atteindre au moment de prendre sa retraite le sommet du corps.

 

Dans cette perspective le SUPAP-FSU demande que, pour la période 2010-2012, le taux de promus / promouvables soit établi de façon à permettre qu’au terme de ces trois ans, le pyramidage du corps passe déjà de 39 à 50%.

 

Cela permettrait, notamment, de faire que tous les attachés qui ont la moyenne à l’examen professionnel soient nommés au principalat.

Une telle décision permettrait de pousser plus de collègues à se présenter à ces épreuves particulièrement lourdes, compte tenu de la charge de travail quotidienne à laquelle ils ont à faire face.

Actuellement seuls environ 23% de celles et ceux qui peuvent y prétendre s’y présentent et mois de 25% sont reçus.

Or cette modalité de passage dans le grade supérieur, s’il s’agissait réellement d’un examen professionnel et non d’un « concours camouflé » comme cela l’est actuellement, permettrait à plus de collègue de bénéficier d’un avancement plus tôt que ne le permet le passage au choix : 1 an dans le 5ème échelon au lieu de 1 an d’ancienneté dans le 9ème échelon (soit 10 ans de gagné !).

Commenter cet article