REFORME CATEGORIE C : ASSM, tous à l'échelle

Publié le par Martet

 

AGENTS d’ACCUEIL, de SURVEILLANCE
et de MAGASINAGE

 

Des Musées ►► Parcs et Jardins ►►Cimetières►►Bâtiments administratifs ►►Services de nuit ►► Bibliothèques ►► etc… !

 

PLUSIEURS CENTAINES D’ENTRE-NOUS AVONS ETE :

 

- SPOLIES : le bénéfice de notre concours mis à la poubelle administrative !

- MAL RECLASSES: nous le savions déjà !

Mais nous ne savions pas tout !!!


La circulaire du 12 janvier 2007 de la Direction Générale des Collectivités Locales stipule notamment que « un droit de reclassement vers l’échelle 4 a été prévu en faveur des agents qui ont été recrutés sur concours… ».  Résumons les faits :

 

En application d’une circulaire ministérielle d’un gouvernement de droite, 100% des petits salariés que nous sommes devrions être reclassés à l’échelle 4 au plus tard, fin 2009 !

 

MAIS :

 

En application de la volonté d’une municipalité de gauche, près de 70% d’entre nous, fin 2009, resterons à l’échelle 3 !

 

C’est probablement une erreur involontaire que la Ville s’empressera de rectifier, surtout que les personnels concernés sont parmi les plus mal payés de la Ville de Paris !

 

Le Supap-FSU demande à l’Adjointe au Maire de Paris chargée des personnels de nous recevoir afin de traiter de ce dossier et de faire bénéficier TOUS les Personnels concernés du reclassement à l’échelle 4 avant fin 2009 comme préconisé par la circulaire ministérielle !

 

 

Affaire à suivre de très près !

Ci dessous notre courrier à
Mme Errecart adjointe chargée des personnels

SUPAP-FSU

6 rue Pierre Ginier 75018 Paris

tél. :  01 44 70 12 80

 fax : 01 44 70 12 85

e-mail :  syndicat.supap-fsu@paris.fr

  

Le 27 janvier 2009

Madame,

 

Le Conseil Supérieur de la fonction publique territoriale a rendu un avis au gouvernement sur la mise en oeuvre de la réforme de la catégorie C. Nous souhaitons que le Conseil Supérieur des Administrations Parisienne se saisisse aussi de cette question.


Dans sa présentation de la réforme de la catégorie C la Ville de Paris indique que cette dernière « traduit de manière adaptée les réformes intervenues dans les fonctions  publiques de l'Etat (FPE), territoriale (FPT) et hospitalière (FPH). Elle permettra des déroulements de carrière plus équitables et plus favorables. Du point de vue statutaire, le principe qui a guidé l'exécutif municipal consiste à inscrire l'évolution de ces corps dans la dynamique générale des fonctions publiques nationales, afin de permettre les passerelles statutaires, tout en préservant certaines spécificités des personnels parisiens. »

La FSU a refusé de s’associer à cette réforme qui entérine les pertes de pouvoir d’achat des personnels de la fonction publique. Au Conseil Supérieur des Administrations Parisiennes, nous avons exprimé notre désaccord avec les modalités de sa mise en œuvre à Paris. 

Nous avons en particulier demandé le reclassement à l’échelle 4.des personnels de la surveillance spécialisée (AAS), et des agents des musées et magasiniers des bibliothèques reclassés dans le corps des AASS. C’est en effet ce que prévoyait la réforme pour tous les personnels ayant passé un concours. 

La circulaire du 12 janvier 2007 de la Direction Générale des Collectivités Locales stipule notamment que « un droit de reclassement vers l’échelle 4 a été prévu en faveur des agents qui ont été recrutés sur concours et avec diplôme dans un grade placé à l’échelle 3 en trois tranche annuelle, après avis de la commission administrative paritaire compétente, à partir du premier janvier 2007, la dernière tranche devant se terminer au plus tard d’ici le 31 décembre 2009. » 

La Municipalité persistera-t-elle à faire en de ça de l’Etat et de la Fonction publique territoriale pour ces catégories professionnelles alors qu’à juste titre elle n’a pas manqué, à de nombreuses reprises, de condamner la politique salariale du gouvernement envers les agents publics ? Il est encore temps de revenir sur cette injustice et cette incohérence qui lèsent plusieurs centaines d’agents.


Nous vous demandons, en conséquence, de modifier les statuts particuliers de ces deux corps pour permettre la mise en œuvre du principe de reclassement à l’échelle 4, de 2007 à 2009, des agents dont les statuts, avant la réforme, prévoyaient un recrutement par concours à l’échelle 3 et de bien vouloir nous recevoir sur ce point.

Veuillez agréer, Madame la Maire, l’assurance de notre considération.


Le Secrétaire Général

 

Michel Martet

Publié dans Réforme catégorie C

Commenter cet article