Yourcenar : Une victoire pour les personnels

Publié le

Jeudi 16 octobre, la Ville de paris a, après 6 semaines de grève des personnels de Marguerite Yourcenar, accepté de recruter 5 agents titulaires permanents sur l’ensemble de la semaine.

 

Ce résultat est un vraie victoire : les propositions initiales de la Ville étant de deux étudiants supplémentaires pour les samedi et dimanche ; aujourd’hui ces 5 postes s’ajoutent aux 2 étudiants en plus .Il a fallu toute la ténacité des personnels, leur unité et le lien permanent entre les personnels et l’intersyndicale pour obtenir ce succès.

 

L’intersyndicale a donc levé son préavis de grève pour le 19 octobre après débat et vote des personnels. La bibliothèque ouvrira au public le dimanche 26 octobre notre demande d’avoir le temps d’un dimanche ayant été acceptée par la DAC pour organiser la réouverture dans de bonnes conditions.

 

Mais ce succès ne doit pas éviter de poser les problèmes restants :

 

  • 1)  La non-parité entre agent titulaire et étudiant vacataire : aujourd’hui il y aura plus d’étudiants ce qui est contradictoire avec ce qui a été décidé par le CTP et  voté au Conseil de Paris. L’intersyndicale défend pour sa part la nécessité d’un personnel majoritairement titulaire et professionnel.
  • 2)  le bilan sur l’ouverture de la bibliothèque Marguerite Yourcenar et la discussion vont se poursuivre jusqu’au printemps  entre les syndicats et la DAC ; la  revendication défendue par l’intersyndicale reste de 10 postes pour permettre un fonctionnement correct et respectueux de la délibération et des exposés des motifs adoptés au Conseil de Paris
  • 3)     Derrière ce conflit se pose la question des effectifs, des moyens donnée par la ville pour accomplir les  missions de service public et une réelle politique de lecture publique  ;
  • 4)     La question des statuts , la défense de nos métiers, de nos conditions de travail.

 

L’attitude de la Mairie dans la gestion de l’ouverture du dimanche à la bibliothèque Marguerite Yourcenar montre bien qu’elle entend pratiquer ces ouvertures avec le minimum de moyens au détriment de nos conditions de travail, des agents et de l’accueil du public. Son modèle non déclaré mais avéré est bien celui de la grande distribution (à la Prisunic !!) avec son cortège d’emplois à temps partiels imposés.

 

Les risques de fermeture d’établissement de proximité pour permettre de satisfaire les ambitions affichées d’étendre l’ouverture du dimanche et de faire tomber le repos dominical pour l’ensemble des autres agents sont bien réels.

 

L’intersyndicale appelle l’ensemble des personnels à être extrêmement vigilants sur ces questions.

 

(à suivre….)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 10/12/2008 11:08

AUSSI SUR LE NEThttp://www.delanopolis.fr/Yourcenanar_a256.html