Delanoë débranche le CHS

Publié le

En novembre 2007, la Ville de Paris avait désactivé les bornes Wi-fi dans quatre bibliothèques (Lancry 10ème, Faidherbe 11émé, Italie 13ème, et Vandamme 14ème) après un vote du Comité Hygiène et Sécurité (CHS) de la Direction des Affaires Culturelles.

Avant même la tenue d’un nouveau CHS sur la question, l’administration parisienne prépare le rebranchement  des bornes désactivées dans la plus totale opacité. Des demandes de rendez-vous sont déjà prises avec les quatre bibliothèques concernées par le moratoire, pour y envoyer des techniciens chargés de réactiver les bornes Wi-fi. Les personnels ne sont pas prévenus et les responsables des établissements n’ont visiblement rien à dire !

 

Le vote du CHS prévu le 7 octobre qui doit valider la position de l’administration est-il déjà connu ?

Est-ce pour cette raison que la Mairie de Paris refuse d’entendre des avis indépendants et contradictoires sur ce sujet ? Cet organisme paritaire que doit être le CHS n’est-il qu’une instance factice pour la mairie ?

 

Un premier Comité Hygiène et Sécurité programmé le 18 septembre dernier avait déjà été boycotté par la majorité des organisations syndicales, suite à l’interdiction du Maire de Paris d’entendre les experts indépendants nommés par les représentants du personnel.

 

Ces pratiques démontrent que le problème des ondes électromagnétiques en terme de santé publique n’est pas pris en considération par le Maire de Paris, que les personnels qui se sont plaints des effets possibles de ces ondes,  sont méprisés et rejetés.

Ces méthodes sont d’autant plus incompréhensibles que le CHS n’est que consultatif. Il n’émet qu’un avis qui n’a aucune valeur de contrainte.

 

Au moment où le Parlement Européen vote une résolution sur la nécessaire  révisions des normes d’expositions aux ondes électromagnétiques (GSM, Wimax, mais aussi Wi-fi), la Mairie de Paris semble aller dans un sens contraire à la santé des agents et des usagers .

 

La conférence citoyenne votée par le Conseil de Paris en juin dernier, pour débattre des effets des ondes électromagnétiques semble de fait vidée de son sens et apparaît comme un prétexte de plus, pour ne pas aborder ce sujet avec les personnels.

 

Le Supap-FSU demande à Bertrand Delanoë et à Christophe Girard son adjoint à la culture d’aborder sereinement et sérieusement ce débat, de faire cesser toutes pratiques contraires au dialogue social et favoriser un fonctionnement démocratique et respectueux des instances paritaires. Le Supap-FSU propose toujours dans ce cadre, la poursuite du moratoire voté en novembre 2007, la création de « zones blanches » et le développement des connexions  filaires pour un accès à l’Internet pour tous, à l’instar de ce qu’a fait la Bibliothèque Nationale de France, en avril dernier.

 

Les membres du CHS de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris

Publié dans wifi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 10/10/2008 18:25

a voir ce lien sur la reglementation sur les ondes élèctromagnétiques au travail au travailhttp://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/inrs01_catalog_view_view/28C6AEDF05C0C31BC12573F0005F971A/$FILE/visu.html?OpenElement

supap 09/10/2008 18:42

SUITE DE LA REVUIE DE PRESSEhttp://www.vnunet.fr/news/paris_rebranche_le_wi_fi_dans_les_bibliotheques-2028930http://www.01net.com/editorial/392441/la-ville-de-paris-va-rebrancher-le-wi-fi-dans-ses-bibliotheques/http://www.linformaticien.com/Actualit%C3%A9s/tabid/58/newsid496/5092/paris-wifi-les-dernieres-bibliotheques-rebranchees/Default.aspx

supap 08/10/2008 17:47

Voir également d'autres developpements par "libération"http://www.liberation.fr/terre/0101122662-wifi-malaise-dans-les-bibliotheques-parisiennes

supap 08/10/2008 10:58

Communiqué de l'AFP SUR LE chshttp://www.romandie.com/infos/news2/081007172152.yvxwtqv2.asp

supap 07/10/2008 19:22

voir les dernières réactionshttp://www.actualitte.com/actualite/5087-CHS-WiFi-bibliohteque-retour-Paris.htm