Refusons de payer leur crise !

Publié le

 Avec l’inflation des 12 derniers mois, la baisse du pouvoir d’achat depuis 2000 se rapproche des 10%.

Les caisses sont vides pour le service public et les agents de la fonction publique…mais les libéraux qui nous gouvernent savent trouver des centaines de milliards pour renflouer le système financier en faillite et, comme aux Etats-Unis, nationaliser les pertes.

 

Il est évident que dans cette situation seule une mobilisation des salariés peut empêcher les décideurs de nous faire payer leur crise et leur irresponsabilité.

C’est la raison pour laquelle l’appel des organisations syndicales à manifester le 7 octobre est la moindre des choses !

Nous savons bien qu’une manifestation n’est pas suffisante pour faire céder le gouvernement. Pour autant, rester les bras croisés à cette occasion n’est certainement pas la solution.

C’est pourquoi, le SUPAP appelle à la manifestation unitaire de la place d'Alma-Marceau, à 15H30, jusqu'au Trocadéro.

 

Les pertes de pouvoir d’achat qui résultent de la politique du gouvernement ne doivent pas pour autant exonérer le Maire de Paris de ses responsabilités.

Les 200 euros que nous avons obtenus sur la fiche de paye de janvier sont bien insuffisants pour compenser les pertes de pouvoir d’achat.

Dans le cadre de la préparation du budget 2009, le Maire de Paris commence lui aussi à nous faire le coup de la crise à venir de l’immobilier…

 Paris a des réserves :

            100 millions d’euros économisés en 2008 grâce au blocage de notre pouvoir d’achat

            350 millions d’euros d’excédent au compte administratif 2007

            Autant  versé par la commune au département, seul département de France à ne pas avoir augmenté les impôts depuis 2000.

 

Le SUPAP revendique des ratios promus / promouvables de 100%.

Promotion au sein des corps

Ratio promus/promouvables

En directeur de première classe

100%

En Administrateur hors classe

70%

Secrétaire administratif de classe supérieure

15,7%

En adjoint administratif principal de 1ère classe

17%

En adjoint technique principal de 2ème classe

5%

               


Pourquoi ce qui serait possible pour les administrateurs et les directeurs n’est-il pas possible pour les autres agents ?

 

 Le SUPAP revendique 250 euros d’IAT et  250 euros de prime de rendement mensuels pour tous les corps où cela est possible et l’ouverture d’une négociation sur l’ensemble des régimes indemnitaires.

Publié dans SUPAP FSU CULTURE

Commenter cet article