Lettre aux usagers de Yourcenar

Publié le par Le Personnel de Yourcenar

Voici la lettre distribuée lors des grèves du dimanche (celle passée et à venir)

POURQUOI SOMMES-NOUS EN GREVE ?

  

 

La médiathèque Marguerite Yourcenar est fermée aujourd’hui,
car une partie de notre équipe est en grève.

 

Nous demandons à la Ville de Paris de nous fournir les moyens d’assurer un service public de qualité les dimanches,
comme les autres jours de la semaine.

 

Dans l’état actuel des choses, nous sommes dans l’incapacité d’ouvrir dans de bonnes conditions.

  

La médiathèque Yourcenar est la plus grosse médiathèque de tout le réseau parisien. Du mardi au vendredi, nous sommes une quinzaine de bibliothécaires à la disposition du public, répartis sur les 4 plateaux de la médiathèque. Nous vous aidons à chercher des documents, nous répondons à vos questions, réservons des livres, prenons des inscriptions, enregistrons vos emprunts ; nous sommes aussi là pour ranger les documents que vous nous ramenez…

 

Le dimanche, nous accueillons plus de personnes que tous les autres jours de la semaine, l’ouverture dominicale rencontre un énorme succès. Mais ce jour-là, nous ne sommes que 8 bibliothécaires à être payés pour travailler.

8 personnes supplémentaires sont embauchées en CDD à temps extrêmement partiel pour renforcer les équipes le week-end. Elles nous sont d’une aide précieuse, mais nous n’avons pas le temps de les former, ce ne sont pas des bibliothécaires de métier, et nous souffrons toujours de sous-effectif les autres jours de la semaine.

 

Les conséquences de ce sous-effectif criant : des queues interminables aux banques de prêt, la multiplication des erreurs dans l’enregistrement des transactions, une impression de cohue, beaucoup de stress, tant pour les usagers que pour nous. Des journées éprouvantes, où nous trouvons parfois à peine le temps de déjeuner.

Un délai qui s’étend à l’infini entre le moment où paraît un livre, et celui où nous pouvons vous le proposer sur nos rayons : nous ne sommes pas assez nombreux pour nous acquitter du travail interne !

  

Nous voulons pouvoir vous accueillir dans de bonnes conditions : avoir du temps à consacrer à chacun, répondre à vos questions, vous accompagner dans vos recherches.

 

Une bibliothèque n’est pas un supermarché !

 

 

Nous faisons grève aujourd’hui pour que la Ville de Paris nous donne les moyens ces ambitions :

 

Nous avons besoin de postes supplémentaires !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article