Visite au musée Victor Hugo

Publié le par Agnès

En ce début du mois de juillet, les membres CHS du SUPAP-FSU se sont rendus au Musée Victor Hugo pour une visite impromptue.

 
Nous avons rappelé aux agents et nous rappelons encore à tous nos collègues que les problèmes qu’ils rencontrent, s’ils sont liés à l’hygiène et à la sécurité peuvent être notés sur le cahier d’hygiène et de sécurité qui doit être à leur disposition. (Une note de la directrice des affaires culturelles a d’ailleurs été. envoyée aux chefs d’établissement pour leur rappeler cette obligation).

 

Nous sommes donc intervenus auprès de la Mission hygiène et sécurité pour faire part des remarques des personnels :

1) Une fontaine à eau qui attend d’être branchée depuis 3 ans,

2) Une hygiène des tentures plus que douteuses

3) Des escaliers extremements glissants

4) Des odeurs dans les pièces d’exposition dont on ne sait toujours pas, malgré les analyses du laboratoire de la ville, d’où elles peuvent venir et qui causent des maux de têtes aussi bien aux visiteurs qu’aux agents

5) Un manque évident de personnes formées à l’usage du « défibrillateur » (Ce jour là, aucun agent formé n’était présent !)

 

D’ors et déjà la mission Hygiène et sécurité va se déplacer sur les lieux  pour valider nos remarques et nous allons, bien entendu, en faire état, quand se tiendra la séance plénière du CHS de la direction des affaires culturelles.

 

Au moindre problème d’hygiène et sécurité que  vous pouvez rencontrer dans le cadre professionnel n’hésitez pas à le signaler

1) En le notant sur le registre hygiène et sécurité

2) En en referant au relais de prévention  de votre établissement

3) En contactant les membres  CHS, représentant les personnels

 

CONTACT :

Marie-Claude SEMEL : supap-dac@voila.fr

Agnès DUTREVIS : même adresse mail ou tel du syndicat : 01-44-70-12-80

Bernard ALAND : même adresse mail ou  0634-07-10-01

Publié dans MUSEES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

supap 01/08/2008 16:36

Lire également à ce sujet l'article du parisien daté du 1er aout